Partir en Inde seule…

Il y a deux jours, j’ai pris un billet d’avion pour Bombay, en Inde.

Cela faisait des semaines (voire des mois) que j’étais toujours connectée à skyscanner, liligo, kayak, partirou… (je te conseille tous ces sites si tu cherches des billets d’avion).

Mon projet de départ, c’était de partir avec mon homme au Laos ou à Bali cet été.

J’ai cherché looooongtemps. Et en fait, je m’y suis prise sûrement trop tard, les billets étaient trop chers pour moi. Pour avoir un prix correct il fallait passer 57h dans les aéroports et faire 4 escales…euh…en fait non.

Il y avait un deuxième blocage, c’est que mon homme n’avait pas mais alors pas du tout envie de voyager. J’ai mis beaucoup de temps à l’accepter, même si j’étais bien consciente de ses résistances.

C’était une des choses qui nous avaient réunies, le goût du voyage, et c’était difficile pour moi de concevoir partir sans lui. Alors j’ai tout essayé pour tenter de le convaincre: de lui montrer des photos, de lui parler de tout ce qu’on pourrait faire, mais aussi de le râler, de le culpabiliser (oui, je sais, c’est mal)…et puis en fait ça donnait rien de bon, au mieux un accord mou qui sentait le sacrifice à des kilomètres…et donc des problèmes.

Alors, plutôt que d’attendre “le bon moment” pour lui, le “bon moment pour les billets d’avion”…j’ai décidé qu’il n’y avait pas de meilleur moment que maintenant.

Le reste n’existe pas, ce ne sont que mes projections, attentes…qui risquent forcément d’être déçues, de me rendre frustrée et aigrie.

Je risquais aussi de le lui faire payer, toutes mes frustrations et déceptions alors qu’en fait, si je veux voyager il me suffit…de voyager!

Je suis libre de ma vie, de mes choix et je ne peux pas attendre de quelqu’un d’autre qu’il les réalise avec et pour moi.

Alors, j’ai pris une grande respiration et je les ai acheté pour de vrai ces billets. Je me sentais heureuse, triste et un peu inquiète en même temps.

Pour tout te dire, le lendemain matin je me suis réveillée avec la sensation d’avoir fait un mauvais rêve, ou si ce n’était pas un mauvais rêve, une grosse erreur.
Choisir l’Inde pour partir seule, c’est pas le choix de la facilité.

Je sais que c’est très déstabilisant, rien que par le nombre d’habitants, par les différences culturelles, la difficulté à communiquer…

Mais c’est mon choix, et je sais qu’il est le bon pour moi, maintenant.

Maintenant, j’ai juste hâte d’y être et me dis que ça ne sera pas assez long mais c’est déjà un bon début.

Et toi, est-ce qu’il y a des choses que tu rêves de faire mais que ta peur vient censurer?

Photo by Parvesh Jain on Unsplash

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *