Et si on s’offrait des vacances minimalistes?

image de mamzellerouge

 

Revenons à la définition de vacance: Gén. au sing. [Suivi d’un compl. déterm.] État de ce qui est vacant. État de ce qui est vide, inoccupé (Littré).

Pourquoi, pour une fois, on ne prendrait pas de “vraies” vacances?
De mon côté, cette année, pas de billet d’avion, pas d’organisation ultra-détaillée de l’itinéraire de chaque jour, et, surtout, pas de montre!

Ce que j’y gagne:

1. Du temps pour:

  • être avec mon chéri, mes amis, ma famille
  • héberger et être hébergée pour prolonger les temps de partage avec ces personnes trop sympas!
  • bouquiner un des livres de la pile des “livres-en-attente”
  • me balader pour mieux connaître ma région
  • écrire…et lancer ce blog!
  • cuisiner -mais en fait je ne le fais pas vraiment. Vive les salades, la pastèque et le melon!
  • faire du tri
  • jardiner
  • rêver, imaginer de nouvelles idées
  • et aussi…aller à la bibliothèque, à la piscine, à la mer
  • et surtout…faire la sieste, ne rien faire…sans culpabilité!

2. De l’argent pour:

  • m’offrir davantage de petits plaisirs durant toute l’année comme: restos, cinés, sorties, concerts, spectacles, un massage,et même une escapade en week-end!
  • offrir des cadeaux à ceux que j’aime!
  • économiser pour réaliser de plus grands projets

Et toi?

Que ferais-tu avec le temps et l’argent que tu gagnerais en ayant des vacances minimalistes cette année?

 

 

7 thoughts on “Et si on s’offrait des vacances minimalistes?
  1. Très chouette ton article et ton blog tout neuf! Le chéri et moi, on a pour idée de louer une grande maison une fois par an et de passer du temps avec la familia et les amis qui souhaiteraient y passer, decouvrir la région, et glander sans culpabilité à plusieurs! C’est pas encore fait mais peut-être pour 2017 (fin 2016 est déjà plein de projets).
    Bisous

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *